Starlight

Starlight

Richard Wagamese

Zoé

  • par (Libraire)
    2 novembre 2019

    Dans Starlight, nous retrouvons le personnage de Franklin Starlight devenu adulte alors que dans le précédent roman Les étoiles s’éteignent à l’aube, il n’est encore qu’un adolescent. Il va prendre sous son aile une jeune mère célibataire et sa fille qui fuient la violence. Grâce au soutien et à l’amitié de Starlight, elles vont réapprendre à vivre dans
    la sérénité.
    Dans ce roman inachevé, on trouve cette beauté de l’écriture si fluide qui se fond dans le décor du paysage canadien, cette respiration, ce souffle puissant et tant d’énergie. Toujours cette volonté de lutter, de vouloir s’en sortir. L’auteur nous montre qu’une voie est possible dans laquelle l’homme trouve sa place : s’immerger dans la nature, seul, en essayant d’être au contact le plus proche possible avec les animaux. Que du bonheur à lire ce roman, à se fondre dans cette nature, à partager ces rencontres animalières fugaces mais si intenses.
    Marie-Françoise, lectrice de la rentrée littéraire


  • 30 octobre 2019

    vie sauvage

    Starlight, c’est Franck, le garçon des Étoiles qui s’éteignent à l’aube. Il a bien grandi, et le Vieil homme est mort. Il travaille dans la ferme du vieil homme avec Roth, vieux garçon bourru.
    Un jour qu’il part faire ses courses, il croise le chemin de deux voleuses : Emmy et sa fille Winnie. Il décide de les prendre dans sa ferme pour leur remettre le pied à l’étrier. Il leur apprend d’ailleurs à monter à cheval et les initie à la vie sauvage.
    Mais pendant ce temps, le mal rôde : Emmy s’est enfuie avec sa fille et son ex-compagnon les recherche.

    Si j’ai aimé les pages magnifiques de communion avec la nature, j’ai moins aimé ce côté manichéen (les gentils à la campagne vs les méchants en ville).

    Les dialogues entre Starlight et Roth m’ont parfois fait sourire.
    Winnie m’a fait de la peine, petite fille perdue que tout le monde tente d’aider.
    Emmy est une battante qui aime profondément sa fille, et qui apprend de Starlight.
    Un beau roman sur la résilience (mot à la mode).

    L’image que je retiendrai :
    Celle des poireaux sauvages que Starlight apprend à Winnie à trouver en pleine forêt.

    https://alexmotamots.fr/starlight-richard-wagamese/


  • par (Libraire)
    28 septembre 2019

    Coup de coeur d'Evelyne

    Dans cette ultime œuvre de Richard Wagamese, on retrouve avec un grand bonheur le personnage de Frank Starlight, devenu adulte, mais également fermier et photographe professionnel reconnu. Un jour, au supermarché, il croise le chemin d’une jeune femme en fort mauvaise posture.
    Il décide de lui tendre la main, comme le Vieil Homme l’avait aidé dans Les Etoiles s’éteignent à l’aube, où l’on avait découvert le personnage de Frank. Il renvoie l’ascenseur à cette inconnue et à son enfant. Et pour apaiser les craintes de ses femmes en fuite, il les emmène (et nous avec) dans cette nature bienfaisante qui anime la vie intérieure de Frank.
    Dans ce roman très calme où pourtant le mal rôde, Richard Wagamese nous fait sentir à nouveau la grande humanité de son héros. Le stress sous-tend tout ce roman mais sans aboutir puisque le roman est resté inachevé suite au décès de Richard Wagamese, et pourtant, cet inachèvement ne nuit en rien à la beauté de ce roman.


  • par (Libraire)
    25 septembre 2019

    Respiration terrestre

    Quand la nature nous délivre et nous grandit.
    Aventure à vivre à pleins poumons.
    Agnès.


  • par (Libraire)
    11 septembre 2019

    En 2016, les éditions Zoë nous avaient fait découvrir Richard Wagamese avec « Les Étoiles s'éteignent à l'aube ».Après « Jeu blanc » , sorti il y a deux ans, nous avons la chance d'avoir entre les mains son ultime roman, « Starlight ». Ultime car, malheureusement, il est décédé subitement en 2017, laissant ce roman inachevé.
    Franklin Starlight (le gamin héros des « Étoiles s'éteignent à l'aube ») a bien grandi. Il a hérité de la ferme du vieil homme qui l'a élevé et vit une existence sereine entre le travail rude mais sain de la terre avec son acolyte Roth et ses longues errances dans les forêts canadiennes où il se reconnecte avec la Nature.

    Un jour, sa route va croiser celle d'Emmy et de sa fille Winnie, deux abîmées de la vie, qui fuient un homme violent. Il va les prendre sous sons aile et apaiser leurs peurs et leur sauvagerie en les emmenant de plus en plus loin au cœur de la Nature.

    Même si le roman est inachevé , la magie opère parfaitement : les scènes de nature (cette course avec les loups!) sont absolument extraordinaires. Richard Wagamese nous offre, en ultime cadeau, un roman d'une poésie et d'une humanité rares.

    Frédéric L.


  • par (Libraire)
    5 septembre 2019

    Vous y êtes, arrêtez-vous !

    Sublime, et tout est dit !
    Bienveillant, et tout est fait !
    Très émouvant, et tout est là !
    Du Richard Wagamese ! Pur !!!


  • par (Libraire)
    31 août 2019

    Wagamese touche à l’essentiel d’une vie et Franklin Starlight revient pour un dernier hommage à son créateur Ojibwé.
    Franchement, si vous n’avez pas encore lu Les étoiles s’éteignent à l’aube (qui est désormais paru en format poche), allez-y les yeux ouverts, c’est sublime.

    Starlight ou la quintessence d’un homme.

    Franklin a grandi, est devenu un homme humble, taiseux, profondément altruiste. Il est resté dans la ferme du « vieux » qui l’a élevé, profondément aimé. Frank photographie l’instant animal, la beauté sauvage, la nature qui l’environne. Ces descriptions sont d’une rare intensité, comme si l’auteur déployait ses ailes d’écrivain, c’est si juste, si précis en son cœur.
    Et puis l’histoire qui relie Frank au monde des humains. Celle d’Emmy, femme brisée par les hommes qui, un jour, décide d’ hurler sa haine et sa douleur à la face d’une brute. Elle s’enfuit alors avec sa fille, sur les routes, se rapprochant de celle qui pourra, du mieux possible, lui panser ses blessures : cette nature majestueuse du Canada ouest.
    Mais bien évidemment, la brute ne peut laisser s’échapper sa proie… .

    Avec une profonde empathie pour ses personnages principaux, Wagamese nous livre une histoire prenante, vibrante et laisse s’échapper une fin. Une fin qui n’en est pas vraiment une, une fin testament, d’amour pour ce monde, une fin qui relie au Grand Tout, l’Orenda, comme un poème laissé juste avant sa mort.

    Richard Wagamese avait un talent fou. Starlight devient sa sublime étoile, amer remarquable de sa vie d’écrivain généreux et magnifique.

    Fanny


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Une lumière dans la nuit

    Lisez ou relisez " Les étoiles s'éteignent à l'aube " et puis lisez et relisez ce récit sublime de sensibilité et de justesse !
    Une immersion dans la nature sauvage pour mieux s'y retrouver.
    Extraordinaire !!
    Sylvie .


  • par (Libraire)
    23 août 2019

    Une rencontre salvatrice.

    Frank Starlight vit simplement, dans la ferme que lui a léguée son père adoptif, en compagnie de son collègue et ami Eugene Roth. Passionné par la vie sauvage, il part souvent seul en dehors des sentiers battus et entre en communion avec la nature environnante, parvenant à photographier la faune sauvage locale ! Quand il rencontre Emmy et Winnie, la mère et sa fille viennent de se faire prendre à voler de la nourriture dans un magasin. Frank est aussitôt subjugué et ému par leur situation, il décide de leur venir en aide. Commence alors pour les fugitives une initiation à une manière de vivre différente, où la nature occupe une place centrale et rédemptrice ! Mais les deux hommes lancés à leur poursuite n’ont pas dit leur dernier mot…
    Les lecteurs conquis par les précédents romans de Richard Wagamese (merci aux formidables éditions Zoé pour les découvertes de Les étoiles s’éteignent à l’aube et Jeu blanc), auront reconnu dans le personnage de Starlight le jeune homme qui avait renoué avec son père lors d’un ultime voyage ! Pour les autres, pas d’inquiétude, il n’est nul besoin d’avoir lu les romans précédents pour être totalement emportés par ce nouveau texte, malheureusement posthume et inachevé… Cet auteur amérindien canadien doit absolument être lu et ses œuvres partagées, tant elles se révèlent superbes et inspirantes !